Disneyland se lance dans le metaverse

Publié le : 14/01/2022
169 vues
Parc Disneyland Paris
Parc Disneyland Paris

Disneyland Paris veut un metaverse, mais au fait c’est quoi un metaverse ?

Si vous travaillez dans l’informatique, le multimédia ou les nouvelles technologies (ce qui est mon cas) vous avez dû entendre parler de metaverse. Tout le monde en veut un (rappelant l’époque ou tout le monde voulait un Facebook, un Groupon, ou un site web 2.0 pour les plus anciens). Mais si ce n’est pas le cas alors nous allons tenter de le définir : En gros, personne ne sait ce que c’est. Voilà fin de l’article.

Non, c’est plus complexe que ça, le metaverse c’est en fait un concept pour le moment. C’est ce que chaque contributeur à envie d’y ajouter. Si on devait le résumer vulgairement c’est un jeu massivement multijoueur persistant auquel on peut accéder via différent périphérique : Casque VR, smartphone, PC, console … et fortement lié aux réseaux sociaux.

Rien de nouveau sous le soleil donc, si ce n’est la fusion de plusieurs concepts qui excite plus mon banquier qui se voit déjà faire des transactions sur des appartements virtuels ou des skins d’avatar (Histoire vrai) que les potentiels futurs utilisateurs. Je ne rentrerais pas sur le terrain des cryptomonnaies dans cet article (J’ai perdu foi en l’humanité quand mon boulanger et mon coiffeur ont voulu créer leurs propres cryptomonnaies …).

Ce qui est en revanche plus intéressant (de mon point de vue) c’est le concept d’univers persistant vous accompagnant dans l’intégralité du parc d’attractions. Imaginons dans le cas de Disneyland Paris, un Mickey qui vous accueille à l’entrée, qui vous conseilles sur l’attraction vers laquelle vous diriger en fonction du temps d’attente, qui vous reconnaît à chaque entrée d’attraction et via lequel vous pouvez réserver une table à un restaurant. Le tout via votre smartphone ou des écrans interactif (ou très interactif on en parlera après) dans tout le parc. Saupoudré d’une touche ludique : mini-jeux dans les files d’attente, objets à trouver dans le parc etc. ça devient plus intéressant. Sans compter les datas qui pourront être récoltées pour le parc (oui c’est ça le nerf de la guerre), mais ce n’est évidemment pas ça qui sera mis en avant.

Tout ça a possiblement un lien avec le brevet déposé récemment par Disney pour faire plonger un visiteur dans un univers virtuel en 3D sans lunette (ou pas). En effet ce brevet pourrait servir uniquement dans le cadre de nouvelle attraction.

La plateforme informatique utiliserait la technique SLAM (rien à voir avec grand corps malade pour les quatre au fond qui ne suivent pas), basée sur la localisation et la cartographie simultanées. Un schéma déniché dans le brevet permet d’avoir une vague idée du dispositif :

Les technologies ne sont pas nouvelles contrairement au groupement de ces technologies. L’objectif est d’un côté de capter et cartographier les mouvements du visiteur et de projeter sur un écran le metaverse qui réagira en fonction des interactions du visiteur. On peut aussi imaginer de la 3D sans lunette si le visiteur et le seul à regarder l’écran en faisant varier la parallaxe en fonction de la position des yeux du visiteur capté par les capteurs.

Aucun détail précis n’a été dévoilé par Disney. Bob Chapek imagine le metaverse comme une extension de Disney+, un parc d’attraction virtuel. De nouvelles histoires, avec des personnages connus de l’univers Disney, comme Mickey, Iron Man ou encore Luke Skywalker.

Bob Chapek a déclaré: “Les efforts que nous avons déployés jusqu’à présent ne sont que le prologue d’une époque où nous serons en mesure de relier encore plus étroitement les mondes physique et numérique, ce qui permettra de raconter des histoires sans frontières dans notre propre metaverse Disney.”.

Difficile de déterminer ce que sera le futur du metavers même si ce ne sera certainement pas « Ready player one ». Il est évident qu’aujourd’hui chacun alimente volontairement les bases de données des différentes plateformes sociales, mais attention aussi aux incursions des réseaux sociaux dans la vie réelle sans possibilité de pouvoir s’y soustraire. Quoi qu’il en soit les metavers soulèvent de nombreuses questions, et sans doute de nombreuses nouvelles possibilités de divertissements, peut-être que ce ne sera qu’un pétard mouillé mais nous suivront cela attentivement.

Et vous qu’en pensez-vous ? Nous lirons attentivement vos commentaires !

À propos de l'auteur :
Raphaël Couloud
Parc Disneyland Paris