Incendie à liseberg Oceana : Ce que l’on sait

Publié le : 13/02/2024
183 vues

Liseberg, un joyau de la culture de loisirs en Scandinavie, a été frappé par un désastre. Un incendie dévastateur a ravagé le parc aquatique Oceana, prévu pour ouvrir ses portes au public en 2024.

Liseberg le plus grand parc d’attractions de Scandinavie

Liseberg, inauguré en 1923 à Göteborg, Suède, est le plus grand parc d’attractions de Scandinavie, accueillant près de trois millions de visiteurs par an.

Détails de l’Incendie

Le 12 février 2024, un feu s’est déclaré à Liseberg Oceana, entraînant une série d’explosions et une large propagation de fumée. Les efforts des pompiers ont permis de maîtriser l’incendie après près de 23 heures de lutte, mais le sinistre a laissé des dégâts considérables et des questions sans réponses concernant l’origine du feu.

Impact et Réactions

L’incendie a non seulement causé des dommages matériels significatifs mais a également entraîné la disparition d’un employé (les recherches sont toujours en cours), suscitant une vague d’émotion et de soutien de la part de la communauté et des responsables du parc. Liseberg, les autorités locales et les entreprises impliquées dans la construction ont tous exprimé leur profonde tristesse et leur engagement à soutenir les personnes affectées.

La Conférence de Presse

La conférence de presse concernant l’incendie à Liseberg a fourni des mises à jour importantes sur la situation. Les secours ont confirmé qu’ils étaient toujours à la recherche d’une personne disparue et n’avaient pas encore pu accéder à toutes les parties du bâtiment touché par l’incendie. Il a été souligné que l’incendie était maîtrisé, mais des efforts étaient toujours en cours pour éteindre complètement les feux couvants (Un feu couvant est un processus de combustion lente, sans flamme ni émission de lumière). Les détails sur l’ampleur des dégâts ou la cause de l’incendie n’ont pas été pleinement élucidés lors de cette conférence.

Résumé de la conférence de presse :

Le parc exprime ses pensées et son soutien à la famille et aux proches de leur collègue disparu. La police n’étant pas sur place aujourd’hui ils ne peuvent donc pas donner plus de détails sur la personne disparue. L’objectif est de répondre aux questions, chaque représentant présente sa version des événements avant d’ouvrir à une séance de questions.

Des représentants de la brigade de pompiers, de NCC (responsable de la construction), et de Liseberg (avec Andreas Andersen, le PDG) sont présents. Chacun partage son point de vue sur l’incident, suivi d’une séance de questions ouverte.

Per Nyqvist, chef des pompiers, décrit l’intervention dramatique suite à l’explosion et l’incendie qui a suivi, soulignant la difficulté de l’intervention et la coopération avec NCC pour évaluer les risques. Niklas Sparv de NCC exprime sa tristesse et se concentre sur le soutien aux employés et la coopération avec Liseberg et les autorités. Andreas Andersen de Liseberg exprime sa détresse et se concentre sur le soutien aux employés et aux visiteurs affectés, mettant en avant la priorité des personnes sur les dégâts matériels. La conférence se termine par une session de questions sur la cause de l’incendie et les mesures à venir.

La session de questions-réponses a principalement porté sur l’état de la personne disparue, les origines de l’incendie, et les mesures prises par les responsables du parc et les services d’urgence. Les représentants n’ont pas pu fournir de détails précis sur la personne disparue, renvoyant aux enquêtes en cours de la police. Concernant l’origine de l’incendie, il a été mentionné qu’il a commencé sur une attraction extérieure, mais les détails précis restent à déterminer. La discussion a aussi abordé la gestion des risques sur les chantiers et l’importance d’une enquête approfondie avant de tirer des conclusions.


À propos de l'auteur :
Raphaël Couloud