Phantasialand : Le parc que tes parents ne connaissent pas !

Publié le : 21/04/2023
4029 vues
Phantasialand
Phantasialand

S’il vous est arrivé lors d’un repas de famille de parler de parcs d’attractions, vous vous êtes vite rendu compte que les connaissances des non aficionados de roller coasters étaient limitées. Très souvent, le parc qui vient en premier est Disneyland Paris ; les plus connaisseurs citeront le Parc Astérix, Europa-Park ou PortAventura, agrémentés du parc local. Mais si vous avez déjà essayé de parler de Phantasialand, on vous aura sans doute répondu : « C’est quoi ? » Ce qui vous permettra de répondre « feur » si vous avez plus de 12 ans et « Quoicoubeh » dans les autres cas, ce qui vous vaudra d’être déshérité à juste titre.

En effet, Phantasialand n’est pas connu du grand public. Situé en Allemagne, la communication en dehors de la contrée de Beethoven n’est pas très importante. C’est pour cela que j’ai décidé de rédiger un article faisant l’éloge de ce parc, et tout ça sans être payé, mesdames et messieurs, juste parce que j’ai adoré ce parc et qu’il mérite d’être découvert !

Petite précision, comme il est de coutume de faire dans le monde de l’internet : évidemment, si vous êtes un fan inconditionnel de parcs d’attractions et que vous en faites six par mois, vous n’apprendrez pas grand-chose dans cet article, qui est dédié à ceux qui ne connaissent pas Phantasialand.

J’ai décidé de procéder de la façon suivante, je vais énumérer dans une liste non hiérarchisée 3 raisons pour lesquelles il faut se rendre à Phantasialand, oui disons-le ce sera donc un TOP.

Mais avant une petite présentation du parc. Phantasialand, fondé par Richard Schmidt et Gottlieb Löffelhardt, a été inauguré le 30 avril 1967 sur le site d’une ancienne mine de lignite en Allemagne. Depuis ses débuts modestes avec la Forêt des contes et quelques attractions, le parc s’est agrandi et développé au fil des décennies, en ajoutant de nouveaux quartiers thématiques, des montagnes russes et d’autres attractions. Parmi les attractions notables figurent Winja’s Fear & Winja’s Force, Black Mamba, Maus au Chocolat et Taron. Le parc a également surmonté des défis tels qu’un incendie en 2001 et a continué à se développer avec de nouveaux projets comme le quartier Rookburgh en 2020, incluant les montagnes russes F.L.Y. et l’hôtel Charles Lindbergh.

Maintenant que le contexte est posé revenons sur pourquoi il faut y aller !

Des Montagnes russes de folie : FLY et Taron

Oui il faut tester F.L.Y., n’attendez plus, faites vos valises et allez-y. F.L.Y., situé dans la zone Rookburgh du parc à thème allemand Phantasialand, est le premier parcours de montagnes russes volantes au monde à utiliser un système de lancement propulsé. Construit par Vekoma sur le site de l’ancien simulateur Race for Atlantis, F.L.Y. se distingue par son système d’embarquement unique permettant aux passagers de s’installer en position assise avant de pivoter de 90° pour adopter la position de montagnes russes volantes. Le parcours, qui comprend deux zones de lancement et deux inversions, est le plus long parcours de montagnes russes volantes au monde. Après plus de quatre ans et demi de travaux, F.L.Y. a ouvert lors de journées d’ouvertures (soft opening) le 17 septembre 2020.

F.L.Y. est, de loin, l’expérience la plus impressionnante que j’aie eue sur un roller coaster. Vous avez vraiment l’impression de voler ; une fois la peur initiale passée, l’expérience devient totalement folle !

Mais dans la vie il n’y a pas que F.L.Y. il y a aussi Taron. Taron est un parcours de montagnes russes lancées, construit par Intamin. Située dans la zone Klugheim, inspirée de la mythologie nordique, cette attraction a été inaugurée le 29 juin 2016, en même temps que le parcours de montagnes russes Raik et la zone Klugheim, qui leur sert de décor. Le parcours de Taron possède deux voies de lancement par moteur linéaire (LSM). La vitesse de Taron dépasse les 117 km/h.

Taron c’est des sensations fortes, de la fluidité et une expérience inoubliable pour ma part.

Phantasialand c’est aussi d’autres attractions comme Chiapas, des bûches avec des sensations et une thématique plus poussée que ce que vous avez pu voir dans les autres parcs d’attractions.

Black Manba est aussi impressionnant, pour résumer c’est Oziris dans la jungle.

Il faut aussi tester River Quest, il s’agit de bouées mais avec une thématisation et des chutes impressionnantes.

Je m’arrête ici mais vous aurez compris que les attractions de ce parc sont folles, mais si vous n’êtes pas convaincu voici deux nouveaux points qui vous feront sauter le pas.

C’est beau

Le point fort de Phantasialand, c’est la thématisation, chaque attraction est plongée dans un univers unique. Je pourrais vous en parler pendant des heures le plus simples c’est de vous le montrer :

Les hôtels et les buffets sont très sympas

Si vous venez depuis la France le mieux reste de séjourner sur place, les hôtels et leurs buffets sont à la hauteur de la thématisation des attractions.

Hôtel Charles Lindbergh : Pour les fans d’univers Steam Punk, situé au cœur de Rookburgh, cet hôtel offre des vues splendides, des cabines d’aéronaute petites mais charmantes. En séjournant ici, les visiteurs sont immergés dans l’expérience de Rookburgh.

Hôtel Ling Bao : Cet hôtel 4-étoiles supérieur propose une ambiance d’extrême-orient, avec un palais de bien-être où l’esthétique asiatique et des tons chauds s’associent au luxe contemporain. Les visiteurs peuvent profiter de la piscine et du spa exclusivement réservés aux clients de l’hôtel. Les fans de nourriture asiatique y trouveront leur compte !

Hôtel Matamba : Idéal pour les familles, cet hôtel offre une expérience de safari inoubliable au cœur de la savane africaine. Les visiteurs peuvent profiter des aventures dans la jungle sempervirente et se détendre dans leur loge privée.

Les hôtels proposent également des restaurants et bars à thème, un accès direct à Phantasialand, le petit-déjeuner inclus, le stationnement et le Wi-Fi gratuits, ainsi que des avantages exclusifs pour les clients de l’hôtel, comme le « Quick Pass » et l’accès à des expériences exclusives.

Quelques points négatifs

Je vais quand même donner quelques points négatifs, histoire de ne pas être trop élogieux.

Le parc étant très visité par des Allemands, le personnel parlant français et même anglais est plutôt rare. Il vous faudra donc vous débrouiller comme vous pouvez ou pratiquer la langue de Goethe. Rassurez-vous, je ne parle pas un mot d’allemand et je m’en suis très bien sorti.

Ce n’est pas facilement accessible si vous n’êtes pas en voiture. En effet, si vous souhaitez vous y rendre en avion (le plus simple), vous arriverez à Cologne. Ensuite, il faut prendre le train, puis un taxi ou un Uber (ou directement un Uber depuis l’aéroport, comme j’ai fait pour simplifier les choses). Pour le train, même chose, disons qu’au départ de Paris, vous allez devoir changer entre 5 et 6 fois de moyen de transport, c’est un peu la misère.

À propos de l'auteur :
Raphaël Couloud
Phantasialand