C’est quoi un rollback ?

Publié le : 14/02/2024
482 vues

Il arrive parfois que durant le parcours des attractions à sensation donne lieu à un phénomène appelé « rollback ». Pour faire simple, le train ne parvient pas à atteindre le sommet de sa première montée et fait marche arrière, redescendant le long de la pente.

Dans la majorité des cas, le rollback est un événement tout à fait normal et prévu par les concepteurs de montagnes russes. Des systèmes anti-rollback sont en effet intégrés dans la conception de ces manèges, assurant ainsi la sécurité des passagers.

Pour les rollercoaster avec une première montée, cette dernière est équipée de dispositifs anti-rollback, qui retiennent le train en cas de dysfonctionnement de la chaîne ou du câble de traction.

Explication du système anti rollback dans un schéma

En ce qui concerne les montagnes russes lancées, également connues sous le nom de « launch coasters », elles bénéficient également d’un système d’anti-rollback spécifique. Celui-ci se compose généralement de freins rétractables, qui se déclenchent après le passage du train, permettant de le ralentir si le système de catapultage ne donne pas assez de vitesse pour atteindre le sommet du parcours. Parmi les exemples de montagnes russes équipées de ce dispositif, citons Kingda Ka, Top Thrill Dragster et Red Force.

Ainsi, même si l’idée d’un rollback peut sembler effrayante de prime abord, il est rassurant de savoir que des systèmes de sécurité efficaces sont en place pour protéger les passagers.

Voici en vidéo des exemples de rollback impressionnant mais inoffensif, il faut noter que certains visiteurs cherchent à vivre ce genre d’expérience.

Red force à Portaventura :

Stealth à Thorpepark :

Kinda ka à Six flags :

Top thrill dragster à Cedarpoint :

Pour aller plus loin on vous conseille l’excellente vidéo de la chaîne EDBattraction :

À propos de l'auteur :
Raphaël Couloud